mercredi, juillet 07, 2010

Mon addictive Gelée de Piments Martiniquais Bonda Man'Jack à manger à la petite cuillère

Je crois pouvoir dire sans me tromper que depuis Janvier 2005 jamais sur mon Blog je n'ai déclaré tout de go : "Cette recette là ... Elle déchire !!!". Pas mon genre voyons et soyons sérieux ou presque ... Même si dans ce cas présent je me retiens pour ne pas l'affirmer encore et encore, tellement cette Gelée de Piments de Martinique pourrait se manger à la petite cuillère si on s'accroche ! 
Il y a trois ans quand je suis arrivée en Martinique j'étais déjà, une "adepte" de la Cuisine relévée, voire très relevée, de la Cuisine Pimentée, voire même très pimentée.
Si ma Tendre génitrice passait par là, ce qu'elle ne fait pas souvent qu'on se le dise, elle confirmerait qu'à une période folle de mon adolescence très calme (et toussa), je me faisais des sandwiches en-cas avec un joli piment au vinaigre en guise de quatre heures. Ne croyez pas que dans ma famille nous avions des penchants Culinaires étranges, non ce n'était que moi à la maison qui en raffolait. Si mes souvenirs sont bons il me semble que mes parents garants de ma bonne santé y avaient mis un frein raisonnable, pour ne pas voir se développer au minimum un ulcère  "perforable" ...
Depuis qu'ils ne s'occupent plus de mon régime alimentaire au quotidien (où alors à distance par téléphone avec les "Tu as bien mangé, tu dors bien, etc ...), j'ai testé et apprécié bien des piments sous les formes les plus diverses et dans les Cuisines les plus Cosmopolites, au grand dam de mon entourage jamais autant porté que moi sur le Piment de la vie.
J'ai aussi découvert mes limites quelques fois, la plus mémorable était un resto Indien à Paris où j'avais pioché sans faire attention dans les recettes les plus épicées de Toute la cuisine. Pour la première fois de ma vie j'ai failli tourner de l'oeil tellement c'était piquant. J'en aurai presque à nouveau des larmes et les oreilles qui bourdonnent en y repensant. Bref je n'étais plus une petite joueuse quant au Piments en arrivant à Fort-de-France ... Ça c'est ce que je croyais !
Pareil deux ou trois expériences inoubliables aux Antilles dans des sauces ou plats où j'ai fait ma futée au restaurant encore ou chez des Amis Martiniquais Hilares, qui m'ont bien calmée de ce côté. Dorénavant aux Antilles je me garde de dire que j'aime manger épicé, je préfère la prudence quitte à en rajouter un peu, car plus d'une fois je me suis retrouvée avec un plat immangeable pour un être normal pas habitué ... 
Puis je me suis habituée et j'ai à ma façon apprivoisé les Piments présents en Abondance sur tous les marchés de l'île.
J'ai découvert le Piment Végétarien que je ne connaissais pas en Métropole, celui-là je l'ai longtemps "snobé" parce que pour moi c'était du piment de fillette. A tort car finalement on en dit que c'est un piment qui procure la "chaleur" sans le "feu" et surtout qu'il ne pique pas, il est même doux et surtout très aromatique. Ils sont parfaits pour ceux qui apprécient modérément la Cuisine Pimentée. On en trouve des petits sachets comme sur la Photo ci-dessus sur tous les étals des marchés des iles des Antilles à 1 euro le sachet.
Mais ma Star des Piments à moi c'est le "Bonda Man'Jack" bombé et dodu comme le popotin de Mama Jack ... Et croyez moi ceux-là ils arrachent, tous les Antillais dans les magasins ne les manipulent jamais les mains pas protégées, vous les verrez tous se servir de sacs plastiques en guise de gants d'appoint quand ils doivent en acheter ... Ce sont des piments de type Habanero. On prête au "Bonda Man'Jack" le pouvoir de parfumer successivement sept courts-bouillons sans que son feu faiblisse. Laissez moi vous dire par expérience que je le crois aisément. J'ai donc pour habitude d'en choisir des pas trop gros que je dépose délicatement en fin de cuisson dans mon plat afin de ne pas le crever avec cette courte cuisson, et rendre le dit plat immangeable à coup sûr ...
Autre de mes surprise dans les restaurants Antillais, au début quand je demandais de la sauce pimentée, on me portait à chaque fois un piment entier sur une petite assiette. J'ai là encore fait mon Aventurière du Palais plus d'une fois à en pleurer puis j'ai appris à le doser en fonction de sa force, et où à simplement passer la lame de mon couteau sur sa chair pour en imprégner mes aliments. Quelle histoire je vous jure !
Si en 2003 à mes débuts balbutiants de Blogging, on m'avait dit que je me mettrai en short sur un Blog ma foi j'aurais bien ricané. (ta soeur en short, ta fille en short ...).
Tout ça pour expliquer la genèse de cette recette, car comme pour Mes Christophines de la Montagne Pelée farcies au Crevettes Colombo et Gingembre frais, faut compter avec la générosité d'un champs, d'un ami Martiniquais qui si il le pouvait vous mettrez toute sa récolte de piments dans le coffre de votre 4X4 voiture des Îles ... Comme en plus j'adore mettre la main à la pâte, me voilà dans un champs de Piments Antillais à perte de vue, jouant à Laura Ingalls, sans la robe, ni le bonnet dans ma tenue post randonnée pré baignade "réparatrice".
En habituée de la "bête" au bout de plusieurs mois, j'ai dégainé un sac plastique qui m'a servi de gants et de contenant. Néanmois en préparant cette recette, et en les coupant et les rinçant j'ai encore vécu un grand moment de solitude, puisque juste les effluves et les piments au contact de l'eau ont failli m'assommer tellement c'était puissant et irritant pour les yeux et autres muqueuses pendant plusieurs heures durant.
Je n'ai pas hésité une seconde en rentrant à la maison avec mon offrande butin, j'avais une quantité impressionnante de Piments Bonda Man'Jack parfumés, tous frais et luisants je voulais en garder la quintessence, le symbole de Ma Martinique à moi, j'ai de suite donc pensé à une gelée type gelée de piment d'Espelette symbole du pays Basque pour le coup.




Mon addictive Gelée de Piments Martiniquais Bonda Man'Jack à manger à la petite cuillère 

Pour deux bocaux type bocal à Confiture :
préparation : 30' - macération-filtrage quelques heures ou une nuit - cuisson : 30' + 20'

30-35 Piments Antillais Bonda Man'Jack
1/2 jus de citron vert + les pépins
1/2 litre eau + 100 ml et + 100 ml
200 ml de vinaigre blanc d'alcool de sucre de canne
200-250 grs de sucre cristallisé
2 gr d'agar agar

Ma façon de procéder n'a rien d'Académique n'étant pas une "Confiturière" à la base, même si en Martinique notamment vu l'abondance des fruits j'ai commis quelques confitures qui ont même fini en Cadeaux Gourmands.
    
Je "prépare" les Piments Martiniquais en les rinçant abondamment, j'ôte la "tête" et toutes les graines (le tout avec précaution en portant des gants si possible et en évitant d'inhaler directement les effluves qui se dégagent). 
Comme je n'ai pas de bassine à confitures (en cuivre rouge non étamée) j'utilise là encore ma cocotte minute et ça fonctionne très bien.
J y mélange donc mes piments, le jus d'un demi citron vert, les pépins que je mets dans une petite gaze ou mousseline pour pouvoir les retirer facilement en fin de cuisson, et je mouille avec un demi litre d'eau et 200 ml de vinaigre blanc d'alcool de sucre de canne pour rester dans la Thématique Créolisante.
Je fais cuire à feu doux pendant 30 minutes et je porte à ébullition tout en remuant à la cuillère en bois. Il n'est pas nécessaire d'écumer dans ce cas présent.
Je "mixe" ensuite ma préparation encore toute chaude au blender pour obtenir une espèce de purée assez liquide. puis je la "passe" dans une étamine ou un torchon en laissant égoutter quelques heures ou toute une nuit pour ne recueillir "que" le liquide concentré. J'ai rajouté en milieu de temps 100 ml d'eau dans l'étamine pour bien avoir toute la "substance" des piments, et encore 100 ml à la fin de l'opération "égouttage" pour "rincer" en quelque sorte. J'étais certaine de cette façon d'avoir bien récupéré le "coeur" de la chair des piments ... 
Je me retrouve au final avec 700 ml de "suc de piments" assez liquide auquel je rajoute 200-250 grammes de sucre (faut gouter à votre convenance) et 2 gr d'agar agar en poudre (cela correspond à une cuillère à café rase).
Remettre sur le feu faire chauffer tranquillou 20 minutes et enfin donner un bouillon 30 secondes. (écumer si nécessaire à cette étape). 

Pendant que ma préparation est sur le feu, j’ébouillante parallèlement mes pots et je les laisser sécher à l’envers sur un torchon propre.
Mettre en bocaux : A l’aide d’une louchette je rempli à ras bord mes deux pots préalablement stérilisés donc, je les referme aussitôt et je les retourne la tête en bas. Après refroidissement complet je stocke au réfrigérateur.
La gelée a pris très rapidement en quelques heures, avec une superbe texture (en plus d'une couleur Orange Dorée alléchante), elle se tenait bien sans être trop ferme. Test concluant en ce qui me concerne et une fois n'est pas coutume je vous recommande vivement cette Gelée de Piment Antillais très parfumée avec un léger accent sucré qui tempère à souhait son piquant.
Pendant quelques jours toute contente de moi, j'en ai mis partout : en apéro sur du fromage de Brebis par exemple, avec du Poisson local grillé, en l'occurrence du Marlin qui sortait juste de l'eau sur la photo ci-dessus. Testé aussi avec un bon rôti, rien à dire conquise je suis ... Il n y a que dans mon yaourt que je n'en ai pas mis mais je vous tiens au courant, tout est possible ! 


Copyright 2005-2010 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©
Index des recettes

35 commentaires:

  1. Nawal en short, voilà qui pimente ce billet!!! J'irais bien faire un stage d'acclimatation sur place....en attendant cette gelée me tente bien. Moi aussi j'aime manger pimenté...enfin comparé à mon entourage seulement!

    RépondreSupprimer

  2. > Merciii Joëlle !
    Je connais grâce à Twitter maintenant, ton addiction comme moi ;)
    > Maya, je voulais surtout une photo parlante ... Des champs de Bonda Man'Jack à perte de vue ;) Je me joins à toi quand tu veux pour le stage d'acclimatation on se fera une cure ...

    RépondreSupprimer
  3. déjà pour moi le mot " piment" est addictif.

    RépondreSupprimer
  4. Un régal de te lire... tu sais pimenter tes textes comme tes recettes !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup la première photo ;)

    RépondreSupprimer

  6. > Eve, avec ce Billet j'apprends que nous sommes quelques unes ;)
    > Merciii Marie-France c'est vraiment très gentil de ta part ! (Tu ne dis pas ça pour le short hein dit ;)
    > Les Carnets, Merci celle là elle fut Funky, j'étais quasi asphyxiée par les effluves des piments, en shootant les mains pas encore sèches !

    RépondreSupprimer
  7. Ah la vache ! J'ai un souvenir cauchemardesque au Yucatan, j'avais pas vu le habanero dans la soupe et je l'ai mangé direct ! Ta gelée a l'air super mais heu...je sais pas si j'oserais.
    Et au passage, mon pied-noir de père mangeait aussi des piments pour son quatre-heures ;-)

    RépondreSupprimer

  8. > Ouchhh Pia je n'ose imaginer la rencontre au sommet avec le Habanero in the soupette :// Je compatis, même moi qui aime je ne pourrai pas ...
    Quant à cette Gelée Orangée je te promets, qu'elle passerait pour une jolie Gelée Confituresque du matin par son côté sucré sauf que le piment se rappelle quand même à toi légèrement mais sûrement ! Miom :)
    Au passage aussi, ton Père est le premier "le piment de quatre heures" que je croise. Je me sens moins seule d'un coup ;) même si cette "pratique" m'est passée depuis.
    Reste à trouver des Amateurs de cornichons bien croquants, à toutes heures de la journée pour le bec salé que je suis ?

    RépondreSupprimer
  9. Oh ! bien sûr que non -:)

    RépondreSupprimer

  10. > Marie-France, Me voilà rassurée ... ou pas ;) reMerci !

    RépondreSupprimer
  11. Gwendoline7.7.10

    Mmmmm.. ça a l'air très "tasty"... peut être devrais- je même en tartiner mon homme, histoire de pimenter les moments ;p

    RépondreSupprimer

  12. > Heuuu comment te dire Gwendoline, je te déconseille vivement d'en mettre sur certaines parties du corps quand même, mais bon je dis ça je ne dis rien, je ne suis QUE bloggueuse Culinaire moûa !!!
    #KéCalor #OMG #VeryTastyMoments

    RépondreSupprimer
  13. aaaaaaah !!! j'en veux là tout de suite :))) trop trop bien
    joli short

    RépondreSupprimer

  14. > Brigitte je te dirai bien de venir là de suite comme tu dis ;) Mais on va attendre que je m'installe à Paris, ce qui pour le moment logistiquement parlant n'est pas évident et c'est peu de le dire ... La quête du Graal à côté c'est de la rigolade :)
    On en fera pour l'hypothétique Crémaillère !

    RépondreSupprimer
  15. J'ai encore de ces lanternes au vinaigre dans un coin du frigo depuis mon passage au marché de de Fort de France, je ne peux plus cuisiner antillais sans elles. La gelée, cueillie ainsi à l'arbuste, tu me tues... Très beau billet Nawal, et jolies jambes Man' Jack ;-))

    RépondreSupprimer
  16. Bonda man Jack, fort mais tellement parfumé (au passage, Man ne veut pas dire mama, mais madame, on se respecte en créole ;-))
    J'ai quelques souvenirs cuisants, notamment le jour où je me suis frotté les yeux après avoir préparer un confit de piments. J'ai cru que j'allais devenir aveugle. Je ne mets jamais de gants faut dire.
    As-tu eu la chance de tester les bonda man jack noirs ? J'ai failli m'asphyxier le jour où je les ai découverts. Ils sont plus fort que fort.

    RépondreSupprimer

  17. > Patrick, cela ne m'étonne guère Merciii, que le côté roots et in-situ de la préparation te plaise :)
    Si j'avais su que l'on se raterait au Dîner à Trinité à Saint-Aubin, j'aurai passé cette matinée avec vous au Marché de Fort-de-France en votre agréable compagnie !
    > Coucou Laure, Tu dois avoir une sacrée animation ce soir sur le lieu de tes Vacances Espagnoles :)
    Tu fais bien de le préciser pour le "Man" qui bien entendu veut dire "Madame", mais j'ai de la nostalgie en pensant à certaines jolies amitiés de vraies secondes "Mamas" pour moi si loin des miens alors ... (J'ai de la peine de ne pas avoir salué avant mon départ des Amis Chers du Carbet !).
    Je dois t'avouer que malgré tous mes conseils, je ne porte jamais de gants, parce qu'il me faut impérativement le contact tactile toujours, même avec des piments OMG ... (J'ai mal en pensant à ta douleur) Aïe Ouille !
    Pour les Bonda Man Jack "noirs", j'en ai eu ils étaient couleur prune voire aubergine vraiment très foncée, je suppose que c'était les mêmes coupables ?

    RépondreSupprimer
  18. J'en ai l'eau à la bouche ! Je suis moi aussi malheureusement totalement accro à cette variété de piments que je prépare concassés avec du citron vert, du sel et de l'huile d'olive. Je vais essayer ta gelée, qui me paraît une excellente idée :-)
    Je mets des gants en latex jetables que j'achète exprès pour manipuler les piments, mais ce n'est pas suffisant : après la préparation il faut aussi penser à faire avec les gants toute la vaisselle des ustensiles qui ont été en contact avec le piment, sinon gare au retour de flamme ! Coin coin ! Le dernier qui a fait le malin avec ça chez moi a trempé son doigt dans la purée de piments que je venais de faire (ce qui n'est déjà pas très poli) et bien que j'aie eu le temps de lui dire qu'il allait regretter son geste il s'est léché le doigt comme si c'était du ketchup. Au bout de quelques secondes il est devenu tout blanc, j'ai cru qu'il allait avoir un arrêt cardiaque.
    La première fois que j'en ai utilisé, il y a bien longtemps, j'en avais mis 1/4 dans un chili con carne et quand à un moment j'ai soulevé le couvercle pour voir ce que ça donnait j'ai eu l'impression de me prendre une bombe lacrymogène dans la figure ;-) Ca calme !!!

    RépondreSupprimer
  19. Mmmhhhh, elle doit être exquise! J'adore la gelée de piments jalapeño, alors je suis sûre d'adorer la tienne. Quelle belle couleur et texture!

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
  20. Salut Nawal en short devant le champ de Bonda,

    Merci pour tes agréables passages, ton article m'a rappelée de cuisants souvenirs en Thaïlande où j'ai fait mon intéressante et où les "mamies" m'ont servies une soupe de la mort en me regardant manger un grand sourire aux lèvres. Il en allait de mon honneur mais j'en ai bavé. Une autre fois des copains m'avaient ramené un kilo de piments (je ne saurais dire de quel sorte) que j'ai épluché sans gants pour les mettre dans l'huile. J'en ai pleuré une semaine, failli finir aux urgences tellement mes mains avaient gonflé et c'est mon mari qui a du me retirer mes lentilles tellement j'ai hurlé à la mort quand j'ai posé le doigt sur mon iris.
    Je me ferais bien un carré de ta gelée.
    Je suis en France, il fait beau et chaud.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  21. Quel joli billet ! Tout un voyage au pays du piment ! ;o) ET une recette que je ne tarderai pas à essayer ... Ici, notre piment est plutôt mexicain. Mon père nous en ramène 10 sortes à chacun de ses retours en France. C'ets terriblement addictif, de fait ! ;o)
    Grosses bises et bon dimanche
    Hélène

    RépondreSupprimer
  22. Miam, ca je suis sûre que j'adorerai. Ici, on trouve de la gelée de piquillos, c'est délicieux avec du fromage par exemple, ou pour dynamiser un foie gras. Superbe billet :)

    RépondreSupprimer
  23. Je découvre ton site qui est magnifique ! Toutes ces couleurs et toutes ces saveurs ! C'est splendide ! Tu vas vite passer dans mes liens de favoris !

    RépondreSupprimer
  24. Mais comme tu es mignonne en short...
    Elle est génial ta gelée Nawal. Il faut que je me trouve des piments rapidement.

    RépondreSupprimer
  25. Tes photos sont super jolies, et pleine de couleur ! En ecosse j'ai mangé un parfait glacé coco/piment, et j'avais bien aimé, mais j'étais un peu sceptique sur le fait de réutiliser le piment, mais je suis convaincue maintenant !

    RépondreSupprimer
  26. Hmmm... Cette recette elle déchire! Oui j'ai osé dès mon premier post... Fan de piments en tout genre j'aime bcp l'idée de la gelée. J'adore.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  27. Miam ! Quelle recette et quelles histoires ! J'aime aussi manger pimenté, mais quelques expériences où je suis passée très près de la mort (des papilles du moins) m'ont convaincu comme toi de désormais me taire ! Je prendrais bien de ton piment de fillette du coup... mais aussi de ta gelée de piments qui décoiffe : c'est superbe et très coloré !!

    RépondreSupprimer

  28. > Bonjour Minotor et Bienvenue :)
    Déjà j’ai bien noté ta recette avec du citron vert cela me semble fameux et étonnant cette association citronnée. Je vais certainement la tenter même si j'ai trouvé à Paris des Piments Antillais, à un prix plus que fou …
    Les gants en latex jetables achetés exprès pour cette utilisation je t’avoue ne jamais les sortir du tiroir tellement j’aime le contact direct avec les aliments, mais je me promets d’en mettre dans le futur à force de déguster à chaque fois que j’en manipule.
    Ha ha ha maintenant que tu le dis, ce sont exactement ça pour les sensations du type "Bombe Lacrymogène", yep ça calme pour un moment.
    Merci pour ta visite, ton très sympa commentaire et à Bientôt !

    > Coucou Rosa,
    Jamais goûté à cette gelée de piments jalapeño puisque j’en ignorais l'existence, mais tu aiguises ma curiosité Gourmande là ;)
    Bizzz Du Dimanche !

    > Salut Boljo en Vacances en Frônce qui se goinfre de légumes Frais ;)
    Merci à toi pour tes récits tous plus hilarants que les autres !
    Rhaaa veinarde je note en plus de la Steet Food que j’adore, ton Voyage en Thaïlande rhaaa bis.
    Heu profite de tes vacances et de tes potes, tu as du bol je te prie de me croire : moi à mon retour des îles c’était la Sibérie à Paris et j’ai bien cru mourir avec mes ridicules Tongs et fringues des Dom Tom. J’ai toujours les mêmes fringues Estivales mais j’ai moins froid et surtout on me remarque moins tellement je paraissais déguisée avec mon look d’Insulaire paumée. Bonnes Vacances !

    > Coucou Hélène,
    J'arrive de chez toi et j’ai vu en effet que tes Mexicains prenaient du bon temps en Famille !
    Yep tu cites les mêmes piments que Miss Rosa. A bientôt je t’embrasse aussi et te souhaite de bonnes Vacances puisque tu es pile en cours …

    > Ciao Anne,
    Avec du Fromage je confirme c’est juste terrible hu hu hu ! Depuis quand tu aimes le fromage ?!?
    Merci je n’avais pas pensé à Dynamiser un foie gras, à retenir …
    Je t’embrasse et te souhaite de t’éclater aux bords des lacs de Côme : on ne t’a pas vu aujourd’hui c’est bon signe je dirai rapport à ton décrochage et à tes vacances déconnectée malgré le wi-fi Italien ;)

    > Merciii Châtaigne et Bienvenue :)
    J’ai de mon côté voté avec grand plaisir pour ton joli Bentô, je te félicite d’ores et déjà c’est Poétique à souhaits cette "histoire" de Fleurs
    A Bientôt !

    > Hi hi hi Hélène, Mici ;)
    J'en ai vu hier à un prix hallucinant, quand je pense que je payais le sachet à 1 euro ...
    A Paris tous flétris ils sont à + ou - 15 euros le Kilo #OMG :/

    > Merciii Griottes, ton énoncé d'un Scottish "Parfait coco/ piment" me laisse plus que rêveuse ... C'est moi qui de mon côté est maintenant plus que convaincue ;)

    > Bonjour Fabio,
    Bienvenue et Merci beaucoup pour ta visite et ton commentaire qui déchirent ;)
    A bientôt je viens voir par chez toi …

    > Comment va Miss Christelle is flabbergasting ?
    Tu as raison côté bouche en feu, la prudence est de mise de mon côté aussi je te prie de me croire ...
    Tes derniers Billets sont extras, encore un regret de ne pas connaître Montréal alors que mes Meilleurs Amis d'Enfance y vivent et m y invitent depuis deux décennies :)

    Je vous remercie pour vos échanges supers Sympas et vous souhaite une chouette fin de Dimanche !

    RépondreSupprimer
  29. héhéhé... Je suis revenue pour voir si tu avais répondu et EN PLUS JE DÉCOUVRE UN NOUVEAU POST !! yeah ! Oh bah, ça va tu sais, pas mal occupée, je lis toujours l'internet AVEC GRAND INTÉRÊT, je me marre beaucoup en te lisant d'ailleurs !

    Merci beaucoup pour tes petits compliments sur mes derniers posts ♥♥... et allez, viens à Montréal, on t'attends TOUS et on ira bruncher !!!
    :D

    RépondreSupprimer
  30. Je découvre ton blog via le concours de Manu et vais tenter ta recette avec des piquillos ... En revanche, par quoi pourrais-je remplacer le vinaigre blanc d' alcool de canne ? J' ai peur de ne pas en trouver . Merci !

    RépondreSupprimer

  31. > Bonjour Frannso et Bienvenue ;)
    Un "simple" vinaigre blanc cristal fera très bien l'affaire sans problème.
    Aurais-tu la gentillesse de me donner tes impressions en retour, je suis toujours très interressée par les feed-back de mes recettes, Merci.
    A Bientôt !

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Nawal, moi aussi j'écris un article sur le piment, le tien est super, tellement vivant, avec plein de sentiments et avec une note d'humour comme j'aime. Et de plus, je découvre la gelée de piment...
    Je me permets de mettre un lien. Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  33. Excellent ! Ce sont bien eux, les piments Bonda Man'Jack, ceux qui ont failli me manger la main :) Et c'est vrai que c'était irrespirable, même les enfants à l'autre bout de l'appartement ont eu les yeux qui piquent ! En tous les cas j'ai adoré lire ce billet, étant moi même accro aux piments, et ta gelée me fait drolement envie. Moi je préparais une sauce Sriracha (la sauce rouge qu'on trouve dans les restaurants chinois), c'est délicieux quand c'est fait maison, je te conseille ! Bises (c'est Claire au fait ):)

    RépondreSupprimer
  34. Anonyme3.7.14

    wahouuuuuuuuuuuu !! j'ai des piments dans le congélo, je vais faire cette gelée, on va se régaler hummmmmmmmmmm merci pour la recette :)

    RépondreSupprimer

Merci pour vos Visites et vos Commentaires.
A très Bientôt !
Thanks for stopping by !


Index des recettes