mardi, décembre 13, 2005

Pains au Chocolat minute !



S
uite à une récente conversation avec Mister Labosonic, je me lance dès aujourd'hui dans la "Food Feignasse Connection" ...

Non pas que je ne sois feignasse que depuis aujourd'hui. Non, mais je vais lui prouver le plus souvent possible que même une Bloggeuse Culinaire peut-être sujette à des crises de fainéantise Culinaire, voire de fainéantise tout court.

Je dédie donc cette "non recette" à Kozlika en espérant avoir respecté son cahier des charges, soit :

- 7 minutes de temps de préparation cumulé maxi (temps de cuisson indifférent) : moins de cinq minutes, cuisson comprise. Si ça ce n'est pas de la rapidité !
- Produits qu'on peut trouver en supermarché : Oui M'dame !
- Ustensiles courants : une poêle anti-adhésive, à défaut de gaufrier.
- Vaisselle réduite : un couteau pour beurrer les tranches de pain brioché et la poêle.
- Ne pas oublier que c'est pour gourmets feignasses, on vise l'économie d'énergie mais un résultat digne au palais : Moi j'aime ...

Pains au Chocolat minute !

Pour deux pains au chocolat façon grosse feignasse :
Préparation : moins de 2 minutes - Cuisson : 2 minutes
4 tranches de pain brioché moelleux. Harry's a ma préférence
beurre à volonté mais sans excès pour beurrer les 4 tranches de pain
4 morceaux de chocolat noir
Pour rester dans la feignasse attitude j'utilise mon gaufrier avec les plaques pour croque monsieur, sachant que la cuisson se fera toute seule.
Sinon j'utilise une poêle anti-adhésive, mais cela implique Oh ! Horreur, deux minutes de boulot supplémentaire et d'être attentif à la cuisson ... Un comble !

Je beurre mes quatre tranches de pain brioché sur leurs deux faces.
Sur une tranche de pain brioché "doublement" beurrée, je dépose 2 morceaux de chocolat noir, je recouvre le tout d'une autre tranche de pain brioché beurrée. Même opération pour le second pain au chocolat minute.
Je fais colorer à sec, mes deux pains à peine deux minutes dans une poêle anti-adhésive bien chaude, en veillant à les retourner au bout d'une minute. Plus simple si on dispose d'un gaufrier avec des plaques croque Monsieur, il suffit d'une minute de cuisson voire deux si vous aimez vos pains au chocolat bruns et très croquants comme moi.


Astuce pour feignasse +
: si comme moi votre "vrai" beurre est trop froid et difficile à tartiner : je dépose une belle et fine lamelle de beurre entre les deux tranches de pain, je rajoute donc le chocolat, puis je me contente de beurrer généreusement les plaques à croque Monsieur juste avant de déposer mes tranches de pain brioché que je ne me donne même plus la peine de beurrer face externe ...
Même résultat garanti, foi de Bloggeuse Culinaire fainéante !


Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©
Index des recettes

jeudi, octobre 06, 2005

Mon Hoummos Libanais à la Grenade


La Cuisine Libanaise est une de mes Cuisines préférées. Si vous venez prendre l'apéro à la maison il y a de fortes chances que vous ayez droit entre autres à mon Hoummos Libanais.

Mon Hoummos Libanais à la Grenade

Pour vous en préparer un tout seul il vous faudra :
1 grosse boite de pois chiches (500 grammes environ une fois égouttés)
3 gousses d'ail dégermées et hachées
1 bonne pincée de sel
1 jus de citron
huile d'olive à volonté
2 cuillères à soupe de Tahineh (pâte de graines de sésame grillées)
+ ou - 10 cuillères à soupe d'eau (chaude) de cuisson des pois-chiches
du sumac
1 grenade fruit
Faire cuire une bonne demie heure et à l'eau bouillante les pois chiches préalablement égouttés et rincés. Vérifier leur cuisson et les égoutter à nouveau.
Mixer les pois chiches avec les gousses d'ail, le jus de citron, l'huile d'olive, le sel et quelques cuillères d'eau de cuisson des pois-chiches. Rajouter les 2 cuillères de tahineh, mixer à nouveau afin d'obtenir une sorte de purée.
En fonction de la texture voulue de votre Hoummos ajuster en rajoutant de l'eau chaude de cuisson et ou de l'huile d'olive.


Je sers mon Hoummos dans un plat creux Berbère. Je forme un puit dans la préparation pour y rajouter les graines d'une moitié de grenade. J'arrose d'un généreux filet d'huile d'olive de qualité. Enfin je saupoudre de pincées de sumac.
Quand ce Hoummos ne fait pas partie d'un repas Mezze, je le sers un peu plus allongé avec des brochettes ou des boulettes de poulet et pain Libanais.


Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©Index des recettes

mercredi, septembre 28, 2005

Coeur Ail et Persil façon retour du Marché ...


Dans la mesure du possible j'essaie chaque semaine de consacrer une matinée de mon week-end à mon marché, souvent le dimanche si je n'ai pas la flemme surtout quand il commence à faire froid. Sinon je me rabat sur les commerces de mon quartier.
Cette semaine j'ai eu la chance d'être plus disponible, et donc j'ai fait la causette avec ma Poissonnière, celle qui était en vacances en plein Blog Appétit m'abandonnant sans moules à Paris. Mon Boucher qui me parle de mon boulot chaque semaine manifestement très intéressé entre un steak et du collier. Mon Fromager qui me garde mon morbier, mon roquefort, mon chèvre et mes saint-marcellin. Mon Boulanger qui me choisi un bon pain turc tout chaud, et mon Épicier Oriental qui me parle du pays, de sa maison et de la qualité de ses olives aux piments ou aux citrons confits.


Bref même si certains dimanches matins difficiles je me force à sortir de mon lit, très vite j'ai du plaisir à échanger, et acheter de bons produits de saison tous frais. Cette semaine encore les étals étaient beaux et pleins de bonnes choses, et tout le monde veut vous faire goûter sa marchandise, d'ailleurs c'est presque si on n'a pas essayé de me faire manger de la salade c'est dire ...


Comme toutes les semaines aussi, le retour et le rangement des courses n'est pas le moment que je préfère. Tout déballer, ordonner, écosser voire nettoyer. Je passerai bien mon tour. Cela me ramène bien des années en arrière, où étant la seule fille de la maison j'étais la préposée au poulet, poisson (chic 2 kilos de sardines...) lapin, gras double et j'en passe et des meilleures, pourtant avec mon cher frère nous nous partagions les tâches, mais je pense qu'il avait dû amadouer Maman sur ce coup là, car si j'ai souvenir de l'avoir vu casser de la vaisselle en étant supposé la laver, étaler avec un chiffon de la sauce en essuyant la table, je ne me souviens pas de lui flambant le moindre volatile ou écaillant un poisson.


Non c'était moi la spécialiste ...
Il faut dire que depuis toujours je suis un peu "gore" :
Des boyaux à rincer : C'est pour moi !
Ébouillanter une panse à farcir ? Aussi !
Flamber vider une poulette ? Élémentaire, la routine ...
Du Lapin ? Ça marche aussi !


Cela m'a même aidé à la fac au début, pendant que mon binôme Katia tournait de l'oeil, moi je continuais toute seule la dissection d'un oeil de boeuf justement.
Les dissections en travaux pratiques ? Comme dans la cuisine Maternelle.
Vous en connaissez beaucoup vous qui ont une trousse de dissection à la maison ? Ben moi Oui ! Quoi ? Tout le monde n'a pas une formation littéraire et à chacun ses objets souvenirs. D'ailleurs faudrait que je mette la main dessus ça pourrait me servir à préparer, parer ou brider ...
Rassurez vous je plaisante le hamster de ma Tata Maryvonne ne risque rien ... Je n'aime pas le hamster !
Bon depuis le temps vous savez maintenant qu'ici nous aimons la viande et que cela n'est pas un blog que végétarien, alors pas de sensiblerie que Diable.


Et justement dans la suite logique de toutes mes occupations post Marché, vient alors le moment préféré et apprécié : celui du repas, casse-croûte, brunch, salade, olives pain et fromages c'est selon. L'été j'apprécie des fritures de poissons, des salades fraîches et variées, mais dès que le froid se fait sentir j'aime prendre une collation plus conséquente, et là commencent mes steaks, merguezs, mes brochettes et autres grillades en tous genres pour bien me caler. Et figurez vous qu'en plus de toutes les horreurs que vous venez de lire et bien j'adore les abats, tous les abats, bien sûr en plats bien consistants et épicés, mais pour un en cas de retour de marché je fais plus simple : une de mes recettes préférées est le Coeur juste saisi avec ail, persil et vinaigre.


Coeur Ail et Persil façon retour du Marché ...

 
Ma recette par personne :
un coeur d'agneau ou de mouton (en plus du votre)
une gousse d'ail dégermée et hachée
une cuillère à soupe de persil frais ciselé
vinaigre (là j'ai pris du balsamique)
huile pour la friture
sel
gros sel ou fleur de sel
poivre du moulin

Dans une poêle mettre un tout petit peu d'huile juste pour saisir le coeur. Je rince le coeur et je le met entier (mais déjà préparé en "escalopine" par mon boucher) dans la poêle chaude. Bien marquer le coeur sur les deux faces à feu assez vif pour le garder saignant. à la fin de la cuisson rajouter la moitié de l'ail et du persil, et arroser d'une bonne lichette de vinaigre. Retirer du feu et à ce moment seulement couper le coeur en morceaux bien rosés et tendres. Dresser et rajouter le reste d'ail et de persil. Saler et poivrer.
C'est simple et rapide. Rien d'extraordinaire, mais j'adore et c'est une des photos les plus difficiles de ce blog, car j'avais très envie de me régaler alors qu'il fallait faire la photo. J'ai pratiquement mangé debout et très vite pour le coup ...


C'est quand mon prochain jour de marché ?


Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©

vendredi, septembre 23, 2005

Confit d'Oignons jaunes aux Pruneaux



M
ardi soir j'ai frôlé le "drame", oui le drame Mesdames Messieurs ... Pourquoi ?

Et bien je n'avais plus de confit d'oignons rendez vous compte, alors qu'une jolie terrine de poulet à l'estragon exaltait ses saveurs en attendant de finir tranchée dès le lendemain.
En temps normal j'aurai fait l'acquisition d'un de ces jolis bocaux tout prêts renfermant un délicat confit aux raisins blonds, mais ce Blog Culinaire et ma présumée "science" en Blogologie Culinaire, m'ont retenus de recourir à cette éventualité bien tentante. Il faut dire que je devais déjà secrètement "culpabiliser" à cause de la visite impromptue et non avouée de l'Homme au casque rouge et aux boîtes carrées en carton cette même semaine. Non sûrement aucune cause à effet, mais me voilà à l'heure de regarder un doc à la Télé ou mieux de lire, préparant avec entrain mon confit d'oignons jaunes aux pruneaux.


Bon je dois aussi dire que là, remisée au placard la Bloggeuse Culinaire précise, c'est à dire que j'ai cuisiné à ma façon à moi sans balance culinaire ni mesures, mais avec mon pif comme d'habitude. Pour mettre en ligne la recette aujourd'hui j'ai fait une simulation voire même une reconstitution, sachant que le bocal aura tenu deux petits jours à peine. Vais être obligé d'en refaire ...


Pour un bocal éphémère de Confit d'oignons jaunes aux pruneaux :


4 oignons moyens (415 grammes pour moi avec les doublures d'oignons ...)
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
10 grammes de beurre (ou une cuillère à café de beurre)
6 graines de coriandre écrasées
1 morceau de sucre roux
1 cuillère à soupe de sirop de grenadine
6 pruneaux dénoyautés et hachés grossièrement
6 cuillères à soupe d'eau
2 cuillères à soupe de vinaigre Balsamique
10 cuillères à soupe de vin rouge. (ou de l'eau)
quelques brins de thym frais ou séché
2 à 3 feuilles de laurier
sel
poivre du moulin

Dans une cocotte en fonte mettre l'huile et le beurre, rajouter et faire suer les oignons jaunes émincés à feu très doux jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides, soit environ dix à quinze minutes.
Rajouter les graines de coriandre écrasées, le morceau de sucre roux, la cuillère de grenadine, le thym et le laurier. Sel et poivre.
Prolonger la cuisson de vingt minutes toujours à feu doux, afin de colorer les oignons. Enfin j'ajoute les pruneaux hachés, l'eau, le vinaigre balsamique, le vin rouge et je continue la cuisson quinze minutes jusqu'à réduction presque complète, selon votre goût.
Ce confit d'oignons jaunes est meilleur le lendemain, et personnellement je le préfère froid. On peut remplacer les pruneaux par des raisins secs blonds pour une autre variante fort goûteuse.



J'ai re testé pendant ces deux jours, dans un souci d'exactitude dans ma pseudo recherche de goûts : en nombreuses tartines sur du bon pain aux noix, avec terrine de poulet, mousse de canard et encore foie gras. Ultime essai et pas le plus convaincant avec du corned beef bien épais.
Oui je vous l'accorde mon abnégation et mon dévouement sont remarquables ...


Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©
Index des recettes

vendredi, septembre 09, 2005

Dattes fourrées à la pâte d'Amande


J'étais tranquillement chez moi au calme, m'entraînant sérieusement pour décrocher le titre de "Poil en pogne", délaissant la toile quelques jours pour rattraper mon retard de lecture, quand mon portable sonne .. :

> "On arrive dans dix minutes et j'espère que tu as un truc sucré à grignoter ?!"



Petit moment de solitude, pendant lequel je repense très fort à mes Taties Paternelles ressemblants fortement à des personnages de "La Petite Maison dans la Prairie", chez elles quelque soit l'heure à laquelle vous vous pointez, il vous semblera que la cafetière est chaude et prête à l'instant, tenant compagnie par son arôme aux effluves d'un gâteau lui aussi au timing précis.

De plus je n'ai jamais compris comment elle s'arrangeaient pour toujours êtres nickel avec leurs beaux chignons et dans leurs tabliers de catalogues ...

Et bien ce n'est pas mon cas, d'abords quand je lis je ne porte pas de tablier de cuisine et pas de café ni de gâteau à l'horizon. Nous voilà bien il ne reste que huit minutes avant la séance intensive de papotages.
Pas d'oeufs, pas d'inspiration, pas assez de temps, trop chaud pour allumer le four, reste plus qu'à récupérer dans mon réfrigérateur un de mes boudins de pâte d'amande de dépannage, car loin de moi l'idée de faire ma pâte d'amande maison habituelle là de suite.
La recette et l'exploit de vitesse ce sera pour une prochaine fois. J'ai aussi des Dattes, pardon je voulais dire que j'ai aussi à ma disposition les Meilleures Dattes au Monde of the World, des Dattes d'Algérie bien sûr de véritables Deglet Nour en provenance directe des Palmeraies ensoleillées du Sahara. C'est décidé elles veulent du sucré elles vont en avoir avec mes dattes fourrées minute à la pâte d'amande.

Dattes fourrées à la pâte d'Amande

Pour faire bonne figure :
Des Dattes Deglet Nour d'Algérie
1 pâton de pâte d'amande
sucre semoule cristallisé
et beaucoup d'amitié pour se motiver ...
En moins de cinq minutes chrono, découper votre pâton de pâte d'amande en petits rectangles de la taille (un peu plus petit en fait) d'une datte. Faire des petits boudins avec chaque rectangle de pâte. Fendre les dattes pour en extraire délicatement le noyau.
On remplace chaque noyau par un boudin de pâte d'amande, jusqu'à non pas votre épuisement mais celui des dattes ou de la pâte d'amande. Pour le plaisir de l'oeil je marque de trois coups de couteau chaque surface de pâte d'amande rebondie, puis je roule les dattes fourrées, toujours en surface dans un peu de sucre cristallisé. Servir avec un Thé à la Menthe aux pignons.

Vite j'ai encore le temps de me faire un chignon ... avant qu'elles arrivent !



Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©
Index des recettes

mercredi, août 24, 2005

Nectar Brut Sucré de Tomate




Je suis une inconditionnelle de Estelle et de son Blog Culinaire : "Le Hamburger et le Croissant".

Et même si je ne lui laisse pas assez souvent de commentaires, je ne manque jamais d'y faire ma visite à chaque nouvel article publié et ce pour mon plus grand plaisir.
Il y a peu son post "When life hands you tomatoes" ne m'a pas laissée indifférente, d'abords j'ai bien rigolé en le lisant, et en même temps une grosse nostalgie m'a envahie en repensant à mes vacances d'enfant avec mon frère et mes trois cousines germaines à Batz sur mer dans la jolie maison familiale ...
Je m'explique !
Vous l'aurez compris je dédie ce petit billet à la charmante Estelle, et je tente par la même occasion de lui prouver que même si je ne prépare pas de limonade avec des tomates, j'en fait une boisson sucrée, so : "When life hands me tomatoes, I keep it simple too seeing that I just drink them !".
Mon histoire de tomates commence donc il y a quelques années déjà, pendant des vacances où ma très jolie cousine Corinne m'avait initiée à sa recette spéciale de Nectar brut sucré de tomate, dont nous nous régalions toutes les deux alors ...

Pour nos deux verres il faut :
préparation : 5' - cuisson : 0'

3 tomates (grappes au parfum qui exhale un arôme puissant ou rondes)
2 cuillères à soupe rases de sucre cristallisé
2 glaçons

Mettre dans un blender les tomates coupées en morceaux, rajouter le sucre et les glaçons, mixer le tout pour réduire les tomates en purée. Si la consistance est trop épaisse ajuster avec de l'eau glacée. Servir : se boit très frais !
Attention cette boisson est très épaisse à la base et vous retrouverez à coup sûr des graines de tomate entières et de "la peau", cela peut déplaire mais c'est exactement ce qui me plaît : c'est le côté "brut" et le fait de "boire" de la vraie tomate.
On peut le filtrer mais cela ne serait pas pareil ... Ce ne serait plus le "Nectar brut sucré de tomate" de Corinne celui de mon enfance !
Copyright 2005-2010 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés © Index des recettes

dimanche, mai 15, 2005

Pain perdu Banane - Framboise


Le Dimanche parfait ? Farniente, et Brunch Pantagruélique ... Enfin ce n'est pas comme ça tous les dies Dominicus heureusement...
Pour moi si Brunch il y a, Pain perdu il y aura ! La recette varie d'un dimanche à l'autre en fonction de la contenance de ma corbeille à fruits et de mes envies. Aujourd'hui c'est en pensant au sauvetage d'une banane plus que mûre que j'improvise cette variante, et je dois l'avouer des framboises congelées de chez Picard ersatz de "vraies" framboises.
Ça ne rate jamais, il me suffit de déguster ou de préparer du pain perdu pour entrer dans une phase régressive délicieuse. Assez inquiétant si je me réfère à la Psychanalyse qui impute la régression à un retour à un état antérieur de sa vie libidinale par suite de frustration ... Si on n'a même plus le droit d'être reconnaissante et d'avoir une pensée émue pour sa Maman pour tous les énormes et irrésistibles pains perdus dévorés dans son Enfance, de plus je connais alors tout un tas de frustrés ! Non mais ...
Comme dirait Pascale, régalons nous et dégustons sans complexes. De toutes les façons je ne connais rien à la Psychanalyse, je préfère les Sciences Culinaires, Mouâaaa ...

Pain perdu Banane - Framboise

Pour 2 Gourmands et Frustrés régressifs :
préparation : 5 minutes - cuisson à la poêle : 5 + 5 minutes 

4 tranches de brioche
1 banane mûre
12 Framboises
sucre glace
beurre
1 cuillère à café de sucre roux
1 lichette d'eau de fleur d'oranger
1 oeuf entier (ou rien que le jaune) battu
20 cl de crème liquide
quelques feuilles de menthe (facultatif)
Avertissement : ceci n'est pas une recette de régime, ce serait même un pain perdu "High Calories" ! 
Dans une poêle mettre les framboises, la banane en tranches, 1 cuillère à café de sucre roux et la lichette d'eau de fleur d'oranger. Laisser compoter cinq minutes pour que le mélange devienne sirupeux. Réservez. Dans un plat faire un mélange avec l'oeuf, la crème liquide (les plus raisonnables peuvent la couper avec du lait). Passer les 4 tranches de brioche dans le mélange battu. (Il m'arrive aussi de toaster au grill pain les tranches de brioche avant de les imbiber cela leur donne une certaine consistance qui peut être agréable en fonction de la "garniture" choisie).
Dans une autre poêle, faire fondre une bonne noisette de beurre et y déposer dans la poêle et le beurre chauds les tranches "imbibées". Faites dorer des deux côtés.
Servir avec les framboises et la banane, saupoudrer le tout de sucre glace. Rajouter une feuille de menthe pour les yeux et le goût.
Comme il n'était pas question de faire dans le light, je rajoute même une quenelle de la délicieuse confiture de lait "Monoprix Gourmet", une excellent recette traditionnelle et là je remercie Auyo pour son conseil avisé concernant ce produit. Je me suis abstenue de rajouter mon bon filet de miel habituel, vous comprendrez aisément pourquoi ... Bon Dimanche sucré !

Copyright 2005-2010 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©
Index des recettes

samedi, avril 16, 2005

Allumettes aux Anchois et au Pavot bleu

A chaque fois que je refais des Allumettes aux Anchois et Pavot bleu, je retombe quasi en Enfance puisque là encore je revois Ma Mamôn faire rapido presto en quelques minutes ces allumettes pour un Apéro ou un Pique-nique d'été avec des Anchois de Ma Méditerranée, si présents dans ma Cuisine Estivale ...


Allumettes aux Anchois et au Pavot bleu


Pour improviser 24 Allumettes apéritives :
préparation : 10' - cuisson : 10' à 220°C

1 pâte feuilletée pure beurre prête à dérouler
12 filets d'anchois à l'huile
1 oeuf pour la dorure
graines de pavot bleu

Plier la pâte feuilletée en deux, puis en quatre pour obtenir 2 bandes rectangulaires de 8 cm sur 15 cm, et 2 bandes de 8 cm sur 30 cm.
Badigeonner à l'oeuf battu, 1 bande de 8 cm / 15 cm et 1 bande de 8 cm / 30 cm. Sur chaque bande dorée à l'oeuf disposer 2 rangs de filets d'anchois dans la longueur.
Recouvrir alors chaque bande, et les souder entre elles en donnant un léger tour de rouleau.
Détailler en allumettes régulières de 2 cm de largeur, puis dorer au pinceau.
Parsemer des graines de pavot bleu sur chaque allumette.
Enfourner sur une plaque, en gardant la feuille de papier sulfurisé pour la cuisson à 220 °C pendant 10 minutes.
Copyright 2005-2010 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés © Index des recettes

vendredi, mars 04, 2005

Soupe aux Haricots blancs au Cumin (version rapide)




Aujourd'hui je ne sais pas si ça va être du "très bien fait", mais en tout cas ce sera du "vite fait" !

Je fais donc appel à un joker journées glaciales : soit une bonne soupe... Un coup d'oeil rapide au frigidaire, au fond d'épicerie et le vote est unanime : cela sera donc une "Chorba Loubia" soit une soupe aux Haricots.
Cette soupe est une recette Algérienne très appréciée (même si j'ignore si on la prépare aussi dans d'autres pays Maghrébins).
Soupe "rouge", "piquante et épicée" selon les goûts, mais toujours très relevée grâce à l'ail et au cumin. Faute de temps, c'est la version rapide ce soir ! Donc une boite de Haricots blancs en conserve en lieu et place des haricots blancs secs trempés la veille. Quant à la cuisson, la grosse cocotte reste en plan au profit de son utile consoeur : Dame cocotte minute.

Soupe aux Haricots blancs au Cumin

Ma recette pour 2 personnes :
préparation : 05 minutes - cuisson : 20 minutes.


1 grande boite de Haricots blancs en conserve (500 gr)
2 petites tomates mondées et écrasées grossièrement en purée (facultatif)
1 bonne cuillère à soupe de concentré de tomate
4 cuillères à soupe d'huile (olive)
1 petite tête d'ail ou 5 gousses d'ail
1 petit piment (facultatif)
½ cuillère à café de cumin
½ cuillère à café de "ras el hanout" jaune ou rouge (facultatif)
1 petite cuillerée à soupe rase de paprika
Sel et poivre noir
Huile d'olive et vinaigre
Rincez les haricots dans une passoire.
Mettre les 6 cuillères à soupe d'huile dans la cocotte minute.
Faire votre "dersa" ou fond de sauce en prenant un mortier pilon dans lequel on met : l'ail, le cumin, ras el hanout, le paprika (le piment), sel et poivre noir.
Bien piler pour réduire en purée (à défaut on utilisera un presse ail).
Versez dans la cocotte, faire "revenir", ajouter les 2 tomates mondées (ce soir je les "épluche", ça va plus vite) et grossièrement écrasées en purée elles aussi et enfin les haricots.
On laisse les "saveurs" se mélanger, on rajoute le concentré de tomate; au bout de quelques minutes touiller et mouiller d'abord avec un verre d'eau.
Dès les premiers bouillons recouvrir très largement d'eau ( de quoi obtenir une soupe), j'ai du rajouter un bon ½ litre, en plus du verre d'eau...
Fermer la cocotte minute, et compter 20 minutes à partir du "sifflement de la soupape".

Pour le service : dans chaque assiette mettre un mince filet d'huile d'olive (facultatif); mais la petite giclée de vinaigre et le cumin saupoudré (autant pour le gôut que la déco), sont indispensables.

Voilà 25 minutes (5' préparation + 20 cuisson), montre en main comment se réchauffer... Bonne "Chorba Loubia" !

Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©Index des recettes

mercredi, mars 02, 2005

Crème de Riz de Maman

J'adore tous les desserts à base de riz, du genre : riz au lait, gâteaux de riz et crème de riz qui sont pour moi les desserts régressifs pas excellence...

Alors je dois l'avouer, c'est souvent que je me régale de l'excellent riz au lait de mon "amie" la Laitière Flamande de Vermeer (au passage un de mes peintres favoris). Mais depuis une semaine un riz au lait maison me hante... Faisant fi de cette flemme hivernale qui me glace autant que les températures extérieures; Je me lance donc dans la préparation rapide d'une petite Crème de riz maison.

Crème de Riz de Maman

Pour 2 personnes il vous faut :
préparation : 05 minutes - cuisson : 10-15 minutes.

2 ½ cuillères à soupe de farine ou crème de riz. (La farine de riz est le produit de la mouture des grains de riz. Vous pouvez la faire vous même en utilisant un moulin à café.)
3 cuillères à soupe de sucre cristallisé
½ litre de lait froid
Cannelle en poudre
Dans une casserole à fond épais, versez lentement sur un ½ litre de lait froid, les 2 ½ cuillères à soupe de crème de riz et ajouter le sucre cristallisé. Porter à ébullition tout en remuant sans cesse, pendant une bonne dizaine de minutes à feu moyen. La crème doit épaissir, faire des "ploups ploups" et se détacher sur les bords. Après cuisson verser dans des ramequins, décorez avec de la cannelle en poudre et mettez au frais !

Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©

dimanche, février 27, 2005

Il est pile l'heure de ... piler !


Pilon : nom masculin. Instrument pour broyer , malaxer et fouler à la main une substance dans un mortier.

Aujourd'hui c'est jour de repos, donc jour de rangement. Vous n' y comprenez rien, rassurez vous moi non plus et cela fait des années que ça dure ...
Étape finale la cuisine, où je les vois trônant chacun dans son royaume, "Pilon-mortier en bois" et "pilon-mortier en fonte" (je présume ?).

Alors rassurez vous je n'ai pas l'intention de vous faire une version Orientale du "Pot de terre et du pot de fer" de Monsieur "Jean de la Fontaine", en vous narrant les exploits de mes deux pilons-mortiers. Mais permettez moi quand même de vous les présentez avant de leur faire subir les outrages de Madame Gratounette…


Le plus grand, le plus massif est Pilon-mortier en bois : alors que son homologue ferreux officie au moins une fois par semaine, lui le pôvre est relégué depuis 4 ans sur une étagère avec un vulgaire rôle de figuration… En effet comment l'utiliser au quotidien quand on vous l'offre après un long discours d'une demie heure, où il est question des mérites du grand Artisan Berbère qui l'a façonné patiemment rien que pour vous (commande spéciale il est vrai) au fin fond d'un village des monts du Djurdjura. Que son bois est rare et précieux, qu'il faut le bichonner en l'enduisant d'huile d'olive, jamais le laver à l'eau savonneuse, et surtout faire en sorte qu'il dure toute une vie. Sic… me voilà convolant avec un pilon-mortier Kabyle ! Inattendu ! Comment voulez vous dès lors le rabaisser en le foulant chaque jour, afin de réduire en miettes ou en purée de moins "nobles" aliments. Impossible… Verdict : en bibelot tu finiras !

Le plus brillant, le plus lourd est Pilon-mortier en fonte, comme son comparse il a eu droit à un baptême de l'air et à une traversée aérienne de la Méditerranée, comme l'autre c'est une commande spéciale. Mon souhait était d'avoir le même pilon plus que trentenaire de Maman : pièce essentielle de sa cuisine, beau, lisse majestueux gracieux dans son labeur parfait. Mais c'était sans compter avec les nombreuses activités de cette femme super affairée. Alors que je voulais le clone de pilon en fer de Mother's Casa, me voilà avec un pilon pour touristes, avec garnitures et gravures sur le socle. Pourquoi ? Et bien parce que Maman est du genre pressée, à rentrer dans la première échoppe d'Artisanat d'Alger la Blanche en demandant : "un pilon-mortier, à emballer s'il vous plaît, merci au revoir" !!!
Maman si tu lis ces lignes passe ton chemin, car tu comprendrais que j'ai des vues sur ton pilon-mortier de Famille, et ce depuis des années.
Bon comme cette "Femme" parfaite à en plus beaucoup d'humour (c'est elle qui m'a dit : "Le mauvais ouvrier a toujours de mauvais outils"), elle m'a promis un nouveau pilon-morteir à l'ancienne… Puisque avec celui là le courant ne passe pas, d'ailleurs je le lui fais comprendre à chaque utilisation, en le foulant avec force et en cognant dans son mortier.

Alors si ces 2 pilons-mortiers croient en la réincarnation, après leur toilette forcée il y a fort à parier qu'ils souhaitent se réincarner en gratounette ou pire en ménagère endimanchée…

En attendant pilon-mortier bois continue à profiter de sa "mise au placard" sur une étagère, alors qu'il devrait accueillir en son sein du "lehmis" sorte de salade tiède de poivrons et de tomates réduite en purée et montée à l'huile d'olive.
Quant à pilon-mortier mal aimé, lui il est toujours dans la vie active puisque toute "dersa" (fond de sauce) d'un bon "djouaz" (plat en sauce Algérois équivalent d'un tagine) démarre par un mélange ail, sel, poivre et paprika (quand la sauce est rouge), voire cumin le tout pilé et revenu à l'huile.

Pour conclure "comme" dans la fable de La Fontaine, je dirai : "Qu'il nous faudra craindre, le destin d'au moins un de ces pilons"…

Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©
Index des recettes

mardi, février 01, 2005

Ma Cuisine Algéroise



Nouvelle rubrique où je reprends et répertorie par ordre chronologique toutes les recettes et spécialités Algéro - Algériennes déjà présentes sur ce Blog et en attendant celles à venir.

Si j'ai choisi d'intituler cette rubrique : Ma Cuisine Algéroise c'est tout simplement parce que c'est celle que je connais le mieux en Algérie, par modestie et "respect" envers la diversité et la richesse des Cuisines Algériennes que je n'ai pas la prétention de toutes connaître en l'occurrence.

Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©
Index des recettes

samedi, janvier 15, 2005

Index des Recettes par Catégories et par Mois

Toutes les Recettes sont Classées par Catégories :

Arrière Cuisine du Blog
Balades Gourmandes
Blogosphère Culinaire
Daring Bakers
Les Casseroles de Nawal
Manger des Yeux
Photos Culinaires
Recettes : Apéro - Entrées
Recettes : Boisson
Recettes : Cuisine Algéroise
Recettes : Cuisine Asiatisante
Recettes : Cuisine Créolisante
Recettes : Culino Vidéo
Recettes : Desserts
Recettes : Plats
Recettes : Poissons
Recettes : salées
Recettes : Slow Fast Food
Recettes : sucrées
Recettes : Viandes
Recettes : Volailles
Recettes : Végétariennes
Recettes : à l'Autocuiseur
Restaurants

Toutes les Recettes sont Classées Chronologiquement par Mois depuis Janvier 2005 :


samedi, janvier 08, 2005

Recevoir La NewsLetter BiMensuelle du Blog Culinaire Les Casseroles de Nawal

Pour recevoir la NewsLetter BiMensuelle du Blog Culinaire Les Casseroles de Nawal, merci d'indiquez ci-dessous votre adresse E-mail.
Vous recevrez un courriel avec un lien de confirmation pour validation de l'adresse et inscription dans la liste de diffusion.
















Inscription désinscription


technorati tags:
del.icio.us tags:

Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©

Index des recettes

Les Casseroles de Nawal ... Le Blog


essai de texte












technorati tags:
del.icio.us tags:


Copyright 2005-2008 www.lescasserolesdenawal.fr Tous droits réservés ©

Index des recettes